LES ALLEMANDS PRIS AU DÉPOURVU...

19 août 1914 - 10.00h

DESTRUCTION DU PONT

19 août 1914 – 08.00h

LES ALLEMANDS PRIS AU DÉPOURVU...

19 août 1914 – 10.00h

LA PASSERELLE ALLEMANDE

19 août 1914 – 15.00 h

Les Allemands pris au dépourvu…

À 10 h, débouchant des Ardennes, l’avant-garde du corps de réserve de la Garde allemande traverse Andenne, atteint la Meuse et constate qu’elle ne peut franchir le fleuve. Rageurs, les soldats rebroussent chemin, brutalisent le bourgmestre Jules Camus et enlèvent la caisse communale.

Le comte von Schimmelmann, jeune sous-officier de cavalerie parti en reconnaissance sur la route de Sclayn, est blessé par un fantassin belge embusqué sur l’autre rive, côté Seilles. Soigné au lazaret allemand installé à l’Institut Sainte-Begge rue Bertrand, des officiers tenteront de lui faire dire qu’il venait d’être victime de francs-tireurs. En vain !

Illustrations extraites de Emile HINZELIN, Histoire illustrée de la Guerre du Droit.
Extrait de la déposition de Georges Belin