RASSEMBLEMENT DE LA POPULATION

21 août 1914 à 10.00h

DÉBUT DE MATINÉE

21 août 1914 début de matinée

RASSEMBLEMENT DE LA POPULATION

21 août 1914 à 10.00h

Carte postale de la place des Tilleuls.
Source: Bibliotheca-Andana, coll. Georges Taton

Plan reconstituant les événements de la place des Tilleuls.
Source: extrait de Schmitz et Nieuwland, op. cit, p. 48

Légende de la carte :
1. Groupe des otages, 2. Groupe des prêtres, 3. Groupe des fusillés, 4. Groupe des femmes, 5. Endroit où Joseph Froidbise fut tué et Félix Heurter blessé, 6. Endroit où fut tué Camille Hubeaux

Les habitants sont conduits vers la place des Tilleuls. Plus de 800 personnes y sont rassemblées. Les hommes sont séparés des femmes et des enfants. Le groupe le plus important, celui des otages, est dirigé vers le Casino (actuel Hôtel de Ville). Les autres sont dirigés vers le kiosque en victimes désignées.
Marchant vers les hommes rassemblés près du kiosque, le capitaine Junge lance : « Vous êtes condamnés à mort. Vous allez être fusillés. »
Le bourgmestre Camus étant décédé, Junge procède à la nomination d’un nouveau collège échevinal. Il désigne le greffier de la Justice de Paix De Jaer en qualité de bourgmestre et lui adjoint le docteur Ledoyen, le vétérinaire Charles Lahaye et Joseph Monrique devenant respectivement échevin et secrétaire communal.

Parmi les habitants rassemblés place des Tilleuls le 21 août 1914, Eva Comes, une citoyenne allemande de 25 ans originaire de Mayen (Eifel), en vacances à Andenne, intercède auprès des officiers allemands en faveur des Andennais. Grâce à son intervention, les personnes qui avaient passé la nuit à ses côtés dans une cave du centre-ville seront graciées.